skip to content
musiquemichellambert

La sélection du répertoire

Le grand ensemble jazz

La sélection du répertoire

Dans mon dernier article, nous avons vu à quel point il était important de procéder à l’audition des membres qui formeront notre ensemble. Cette audition nous a permis de bien évaluer chacun des membres de notre groupe. Vous êtes maintenant en mesure de déterminer quels musiciens ou musiciennes seront les plus forts ou les plus faibles de chaque section. Quelle section sera la plus avancée du groupe? Est-ce que le ou la pianiste et le ou la guitariste seront en mesure de lire les accords? Est-ce que le batteur pourra interpréter les différents rythmes ou aura t-il besoin de les lire? Est-ce que le ou la bassiste est en mesure de jouer une ligne de basse ou devra t-il lire cette ligne? Quel est le registre de votre première trompette, de votre premier trombone? Les réponses à ces questions seront déterminantes dans le choix de votre répertoire. Combien de fois avons-nous entendu des ensembles qui jouaient du répertoire non approprié au niveau du groupe?

Choisissez donc le répertoire qui servira le mieux le calibre de votre groupe. La plupart des éditeurs de musique inscrivent maintenant le niveau des pièces qu’ils distribuent. Les pièces sont graduées de 1 à 6. Les niveaux 1 et 2 correspondant au niveau débutant, on devrait y retrouver, une ligne de basse écrite, une suggestion d’accompagnement (compin) et d’harmonie (voicing) pour le piano, une partition écrite pour le rythme de la batterie ainsi qu’un tableau des différentes positions pour les accords de la guitare. On devrait y retrouver aussi une suggestion de solo pour les différents solistes utilisés au courant de la pièce. Les niveaux 3 et 4 correspondant au niveau intermédiaire, il faudra porter une attention particulière de tous les éléments énumérés précédemment. Les niveaux 5 et 6 répondant au niveau avancé, les partitions de ce niveau seront surtout utilisées pour les ensembles de niveau universitaire ou professionnel. Alors pour accéder aux pièces de ce niveau, il faudra s’assurer de compter sur d’excellents membres de la section rythmique, d’excellents solistes et une première trompette de niveau supérieur.

Beaucoup de fournisseurs offrent généralement des démos qui vous permettront aussi d’entendre le répertoire. Il peut donc être profitable de se rendre chez le distributeur ou de vous rendre sur le site Internet de ces distributeurs afin d’entendre ce répertoire et même visualiser les partitions maîtresses avant de les commander. Ces démos peuvent aussi servir pour l’écoute des différentes pièces à apprendre. Il m’est souvent arrivé de vouloir expliquer un phrasé, une ambiance ou tout autre élément sans que mes étudiantes et étudiants ne saisissent totalement le sens de mon intervention. La simple écoute d’un bon enregistrement a souvent été d’une grande aide pour remédier à la situation.

Considérant que les jeunes ont aussi besoin de défis, je pense qu’il peut être opportun de figurer une pièce qui leur donnera ce genre de défi et ainsi motiver le groupe. Toutefois il faut faire attention pour que ce défi devienne réalisable, car un effet de découragement pourrait survenir si l’ensemble ne parvient pas à interpréter décemment cette sélection.

Le niveau des pièces à apprendre n’est toutefois pas le seul élément à considérer lors de l’achat de partitions. Nous ne devons pas oublier que notre premier rôle en tant qu’enseignant est d’éduquer ces jeunes. Il devient donc important de les exposer à une grande variété de styles. Pour ma part, j’aime bien commencer l’année scolaire avec un swing lent du style de L’il Darling de Neil Hefti. Ceci me donne la chance de parler dès le départ d’expression, de phrasés, d’articulations, de fondu sonore et du sens de la pulsation. Ce genre de pièce me sert souvent de pièce de réchauffement lors des répétitions subséquentes. On peut par la suite introduire des pièces latines, swing rapide, funk, vieux jazz, ballade et blues. L’introduction d’un blues au répertoire permet entre autres d’expérimenter à un jeune âge l’improvisation sur la gamme de blues et ainsi développer l’intérêt et la confiance nécessaire pour développer vos futurs solistes.

Le dernier élément que je prends en considération lors de la sélection du répertoire des différents ensembles que j’ai eu la chance de diriger est sûrement la mise en valeur des meilleurs musiciens du groupe. Duke Ellington est l’un des seuls directeurs qui a su garder plusieurs de ces musiciens à l’intérieur de sa formation pendant de nombreuses années. Celui-ci écrivait spécifiquement pour les musiciens qui composaient son ensemble. Cette stratégie lui a certes permis de mettre les meilleurs musiciens du groupe en valeur et ainsi augmenter d’un cran la réputation de celui-ci. Il m’est quelques fois arrivé d’avoir une section de trompettes plutôt ordinaire. Toutefois la même année je pouvais compter sur une bonne section de saxophones.

Une pièce comprenant un bon soli de saxophones où les trompettes étaient peu occupées m’a permis de présenter un bon niveau d’ensemble tout en gardant l’intérêt des saxophonistes. Une autre année, j’avais à l’intérieur des rangs de l’ensemble un excellent trompettiste à qui j’ai fait jouer une ballade où il pouvait démontrer sa sonorité et son phrasé. Celui-ci a par la suite servi de modèle à tous les autres pour plusieurs années.

Il y a présentement sur le marché une abondance de pièces destinées aux ensembles de tous les niveaux. Une sélection adéquate et une bonne répétition de ce répertoire devraient être garant du succès de votre ensemble.